Société d'histoire de la région de Craponne en Velay
ACCUEIL   -  actualité > RESTAURATION DE LA MAISON DE LA VOÛTE

RESTAURATION DE LA MAISON DE LA VOÛTE


Le sauvetage de la Voûte est devenu une réalité




Ce bâtiment, appelé communément « La Voûte », est le dernier témoin des constructions de type médiéval qui surplombaient autrefois la rue qui porte son nom. Il remonte à l’époque où la ville close, ne parvenant pas à contenir sa population, avait eu recours à ce moyen pour étendre son domaine habitable, à l’image de Paris et d’autres villes qui construisaient sur leurs ponts.

Une construction similaire, dont la trace est encore visible à une trentaine de mètres à l’ouest, a disparu au début des années 1960. Une précédente, qui a laissé un fragment de poutre encastré dans une maçonnerie a dû être démolie lors de la construction de la maison Calemard de Montjoly à la fin du XVIII° s. et l’on peut supposer qu’une quatrième se trouvait à la jonction de la rue des Voûtes et de la rue du Ruisseau.


            


La maison actuelle, d’habitation à l’origine, comportait un four à pain dont l’abside, bien visible sur le cadastre napoléonien, a été supprimée vers 1890. Elle a ensuite été transformée en étable et grange au milieu du XX° siècle, puis rachetée par les époux Grenier. En octobre 2001, après le décès de François Grenier, son épouse et ses enfants, prenant conscience de l’intérêt de ce patrimoine, en ont fait donation à la Société d’Archéologie, d’Histoire et de Géologie de la région de Craponne, avec le souhait qu’il soit conservé, restauré et affecté à un projet culturel pour Craponne.

 


LE PROJET DE RÉHABILITATION

Pour respecter les volontés de la famille Grenier, et dans le cadre de ses objectifs statutaires, l’association a confié à l’architecte Philippe Hercule l’élaboration d’un projet de restauration, ainsi qu’un programme d’aménagement architectural.

La volonté de l’association est de sauver et valoriser cet unique témoin des « voûtes » médiévales de Craponne, en lui donnant une triple fonction :

-  la création d’un espace d’accueil du public,

-  l’aménagement de locaux de travail et d’archivage,

- la création d’un lieu-ressource pour le patrimoine du pays de Craponne (documentation, exposition et renseignements sur l’histoire, les savoir-faire et le patrimoine local).

Ce projet répond donc à de multiples besoins émergeant aux niveaux local et intercommunal, et participe de ce fait à la revalorisation du pays de Craponne.

 


LE PROJET ARCHITECTURAL

La restauration a pour finalité de respecter l’aspect extérieur du bâtiment. Conformément aux prescriptions de l’architecte des Bâtiments de France, les éléments en mauvais état ont été remplacés à l’identique, en particulier les pans de bois du mur Ouest qui menaçait ruine. L’unique modification concerne la porte d’accès dont les dimensions sont agrandies harmonieusement en employant des jambages et un linteau en pierres de remploi. L’enduit de la façade Ouest est refait à la chaux naturelle dans le respect des tons existants, celui de la façade Est est conservé avec un badigeon de chaux aérienne ainsi que celui de la façade Nord qui est conservé en l’état.

La couverture a été remplacée dans son volume initial et les tuiles canal en bon état conservées et complétées par des tuiles identiques de récupération. En rive horizontale, les extrémités des chevrons ont été traitées selon les profils traditionnels de « grimace » encore en place.


les travaux : restitution des pans de bois
du mur ouest

Les menuiseries extérieures en bois ont été remplacées sur le modèle des témoins restés en place. Les ventaux de fenêtre, en particulier, reprennent les sections et moulurations des petits bois existants. Pour la sécurité, les portes de l’étage et des combles sont dotées d’un garde-corps en bois.


 

L’aménagement intérieur vient s’inscrire dans le volume existant. Le rez-de-chaussée sera affecté à un espace réunions-présentation et recevra l’escalier conduisant à l’étage. Ce niveau comportera l’accueil/consultation, un local de documentation/archivage et un sanitaire. Une seconde pièce, aménagée dans les combles, servira d’espace de travail à l’association.

        

niveau 0                                                                             niveau 1


niveau 2

 


LE FINANCEMENT

Pour financer cette restauration d’un montant de 128 000 euros, l’association dispose actuellement de 33% de fonds propres, constitués essentiellement de dons d’adhérents, d’entreprises et de particuliers, auxquels viennent s’ajouter 50% de partenariats publics et une aide de la Fondation du patrimoine dont le montant n’est pas encore connu.

Les partenariats acquis

De ce graphique il ressort qu’il reste 17% à collecter. Sous le couvert de la Fondation du patrimoine, une souscription publique a été lancée pour permettre à tous ceux qui souhaitent nous aider dans cette entreprise d’apporter une aide à la mesure de leurs moyens.


APPEL AUX DONS

Vous aussi pouvez soutenir ce projet en faisant un don qui ne vous coûtera en réalité qu’un tiers de la somme versée grâce aux avantages fiscaux offerts par l’Etat. Ainsi, pour 100€ versés :

- 66 € seront déduits directement du montant de votre impôt sur le revenu (sur  l’ISF, c’est 75€ qui seront déduits)             .

     - 34€ seulement resteront à votre charge.

 

Et vous pourrez dire :  « Moi aussi, j’y ai participé ! »

 

Soutenez notre action et bénéficiez de déductions fiscales

Adressez-nous  vos dons par chèque libellé à l’ordre de

« Société d'histoire / Maison de la Voûte »

"La Voûte"   rue des Voûtes   43500 Craponne-sur-Arzon

 


 

Tous les versements sont déductibles :

-          de l’impôt sur le revenu des personnes physiques à hauteur de 66% du don dans la limite de 20% du revenu imposable OU de l’impôt sur la fortune à hauteur de 75% dans la limite de 50 000€ 

-          de l’impôt sur les sociétés, à hauteur de 60% du don, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires. Les dons ouvrent droit aux dispositions fiscales qui concernent les organismes reconnus d’utilité publique.

En retour, il vous sera adressé un reçu fiscal normalisé.

 

Les actes de mécénat relatifs à cette opération feront l’objet d’une mention durable sur le bâtiment.

 

             

BON DE SOUSCRIPTION

 

OUI, je fais un don de _________€ pour aider à la restauration de « la Voûte » à Craponne-sur-Arzon et je bénéficie d’une réduction d’impôts au titre de :

*  l’impôt sur le revenu        OU    *   l’impôt sur la fortune

 

*  Madame            * Monsieur           * Mademoiselle         *  Madame et Monsieur

Nom : _________________________  Prénom : __________________________

Adresse complète : _________________________________________________

Code postal : __________________  Ville : ______________________________

Téléphone : ___________________  Courriel : ____________________________

* rayer les mentions inutiles